Qu'est-ce que le neurofeedback 


Le neurofeedback est une technique indolore et non invasive. Il nous permet d’apprendre à réguler le fonctionnement de notre cerveau par un processus de conditionnement. Des électrodes sont posées sur votre tête aux endroits ciblés par le traitement et captent l’activité électrique du cerveau. Ce signal passe ensuite au-travers d’un amplificateur puis est analysé. Lors des entraînements, vous écoutez une musique ou regardez une vidéo ou un jeu (rétroaction ou feedback). Lorsque la région du cerveau entraînée ne produit plus le bon signal, la musique, le film ou le jeu s’interrompent. Le cerveau qui recherche l’homéostasie – l’état d’équilibre – corrige son fonctionnement. Cet apprentissage se fait sans effort conscient. Cependant, il faut se trouver dans un état de relaxation pour obtenir de meilleurs effets. C’est pour cela que les premières séances sont souvent consacrées à tout d’abord calmer le système nerveux central, c’est-à-dire, de permettre à votre cerveau de pouvoir se régénérer et augmenter sa capacité d'apprentissage.
Le neurofeedback repose sur la capacité du cerveau à se réorganiser : nous parlons de plasticité synaptique lorsque le cerveau crée ou réorganise de nouvelles connexions, de nouveaux réseaux neuronaux. Le nombre de séances dépend de la plasticité de votre cerveau, de sa capacité à créer de nouvelles connexions et les effets sont durables dans le sens où l’apprentissage répété a mis en place un nouveau circuit, a créé de nouveaux neurones.  

Les rythmes du cerveau
Le signal électrique enregistré est décomposé en différentes bandes de fréquence en fonction du nombre de leurs oscillations par seconde (Hz) correspondant à des états de conscience différents (les descriptions suivantes sont applicables pour des adultes) :         
  • Delta [< 4Hz] : caractéristiques de lésions cérébrales // normal lors du sommeil profond         
  • Theta [4-8 Hz] : état de somnolence ou d’hypnose / lié à la mémorisation d’information         
  • Alpha [8-12 Hz] : état de conscience apaisé, principalement émises les yeux fermés         
  • Low Beta [12-15 Hz] : « ici et maintenant » // sommeil léger et paradoxal         
  • Beta [12-25 Hz] : activité intense, concentration, anxiété, stress, …         
  • Gamma [> 25 Hz] : processus cognitifs, intégration perceptive, ... 

Le neurofeedback postule un lien entre la déviation de la norme du signal observé (amplitude d’une bande de fréquence donnée dans un contexte particulier) et les symptômes présentés. Le stress déséquilibre le fonctionnement du système nerveux et ceci est visualisable au travers du fonctionnement des différentes bandes de fréquence.

Types de bilans de Neurofeedback

Le qEEG ("quantitative EEG") est un bilan complet du fonctionnement du cerveau avec des mesures réalisées sur 19 points. Il demande environ une heure pour être réalisé et un certain nombres d'heures pour l'analyse des résultats obtenus. Certains autres bilans partiels existent aussi mais ont beaucoup de limites méthodologiques (QuickQ, ...).

Types d'entraînements de Neurofeedback 

Le Neurofeedback "traditionnel" demande une ou deux électrodes posées sur le scalp. L'objectif d'un entraînement avec une électrode est de réguler le fonctionnement de la région sous l'électrode (nœud d'un réseau ou fonction spécifique parfois). L'objectif d'un entraînement avec deux électrodes est de désynchroniser deux régions, de faire en sorte qu'elles puissent fonctionner à des rythmes différents.

Le Neurofeedback "zscore" est une technique particulière qui entraîne le cerveau en prenant comme référence la valeur moyenne produite par une population sans symptômes/troubles cliniques. Les valeurs sont aussi bien l'amplitude des différentes bandes de fréquence mais aussi la cohérence (comment ces régions fonctionnent ensemble). Pour ce type de Neurofeedback, on pose entre 2 à 4 électrodes, donc on entraîne de 2 à 4 régions simultanément.  

Applications

Troubles de l’humeur
 : Stress, anxiété, peurs, états dépressifs, burn-out
Troubles du comportement : gestion de la colère, gestion de l’impulsivité, troubles oppositionnels, hyperactivité, autisme, troubles obsessionnels compulsifs, phobies
Troubles de l’apprentissage : dysphasie, dyslexie, dysgraphie, dyspraxie, dyscalculie Troubles physiologiques : insomnies, migraines, fatigue chronique, douleurs chroniques, épilepsie
Troubles cognitifs : troubles de la mémoire, manque de concentration, troubles du déficit de l’attention  
Performance de pointe

Effets secondaires

En cas d’entrainement trop intense, une fatigue peut être ressentie après la séance, voire d’éventuels maux de tête peuvent avoir lieu. C’est pourquoi il est crucial d’informer votre thérapeute au moindre signe en cours de séance afin d’ajuster le niveau de l'entrainement. Si vous avez une peau sensible, prévenez votre thérapeute afin que les produits utilisés pour nettoyer la peau et faire tenir les électrodes soient testés au préalable.  

Avertissement

Le neurofeedback ne remplace pas une consultation médicale ni la prise de médicaments. Si vous suivez un traitement, il est important de le faire savoir à votre thérapeute.